La professionnalisation au travail, ou l’accompagnement des jeunes docteurs à l’emploi dans le secteur privé

·20 mars 2020·Actualité·4 minute·

d’après la thèse de Dr Fabien Canolle : « La professionnalisation au travail : dia – logue avec la Théorie Historico-Culturelle de l’Activité. Le cas des jeunes chercheurs de l’Université de Lyon. Recherche CIFRE avec un intermédiaire de l’emploi (RD2 Conseil) »

Le présent travail de thèse a été mené en Convention Industrielle de Formation à la Recherche (CIFRE) avec RD2 Conseil, cabinet de chasse de tête spécialisé dans le recrutement de jeunes docteurs (au sens du Crédit d’Impôt Recherche), pour le compte d’entreprises innovantes. RD2 Conseil souhaitait développer une nouvelle activité complémentaire au recrutement, suite au constat (un étonnement !) de difficultés des jeunes docteurs à s’exprimer sur leur thèse dans les entretiens de recrutement. L’objectif premier de la thèse était donc d’expérimenter une nouvelle forme d’accompagnement à l’insertion professionnelle des jeunes docteurs.

 

Démarrée le 1er avril 2017 et soutenue le 13 décembre 2019, la thèse a investigué 4 terrains de recherche avec 114 entretiens et 3 observations. Elle s’est attardée à comprendre :

  • dans un premier temps : les pratiques d’accompagnement à l’emploi hors secteur académique, par les universités et de manière plus large sur les marchés de l’emploi ;
  • ensuite : ce qui a permis aux docteurs travaillant aujourd’hui dans l’entreprise d’y accéder après leur thèse.

Sur la base de ces deux premiers axes, nous avons expérimenté un accompagnement à l’emploi pour les doctorants.

Les résultats sont décisifs à la fois pour les universités et les jeunes docteurs, et, de manière plus large, pour comprendre et construire de nouveaux outils pour le transfert des compétences d’un secteur à l’autre.

 

Séparer la carrière du scientifique de la science telle qu’il/elle la fait ?

L’approche expérimentée ne prend pas ce parti. Au contraire, l’accompagnement à l’emploi incorpore l’histoire de vie individuelle remise dans le contexte de l’activité de thèse : comment les jeunes docteurs se transforment dans leur travail, par rapport à quel projet, quelle représentation initiale de l’activité, quelles relations construites, quelles déceptions, quelles (ré)orientations, etc. L’enjeu est la réflexivité comme compétence utile à l’emploi : se penser dans son activité passée, présente et future. Comment y arriver ?

La méthodologie d’accompagnement se centre sur des confrontations et des outils tels que la co-construction d’un portfolio et des histoires (parcours et compétences). Confronter, c’est en effet mettre le participant face à ses propos (oraux et écrits), en usant de prétextes. Confronter, c’est remettre les pratiques au cœur de la capacité des jeunes docteurs à se penser, dans ce qu’ils font et ce qu’ils souhaiteraient expérimenter, faire et devenir.

L’accompagnement est ainsi à la fois individuel, individualisé et collectif. Il se centre sur l’individu, son histoire, son ou ses projets ; sur son activité, ses doutes, ses blocages, ses espoirs, les outils qu’il utilise, les relations qu’il construit ; sur l’individu dans un collectif, en remettant à chaque fois la thèse dans sa dimension collective, au sein de l’accompagnement.

 

Les leçons de l’accompagnement

L’accompagnement s’inscrit dans une co-construction professionnalisante. La thèse et son quotidien fournit un support réflexif dans l’analyse des pratiques. La narration de cette activité de thèse à quelqu’un qui s’en rend proche permet de :

  • Rompre l’isolement intellectuel et social ;
  • Réduire le sentiment de manque de reconnaissance ;
  • Augmenter celui d’être compétent ;
  • Favoriser un sentiment d’appartenance à des communautés de travail ;
  • Réduire une double incertitude : des résultats de la recherche ; de l’après thèse ;
  • Inclure la thèse dans un projet de vie plus large ;
  • Lever les blocages des prises de conscience.

 

Deux types de compétences y sont développées, au centre de ce qui se passe en entretien de recrutement :

  • Expliquer son action, son quotidien de thèse, à un interlocuteur non spécialiste ;
  • Se projeter, ou savoir évoluer.

 

Des résultats de la recherche à la nouvelle activité de RD2 Conseil

Aujourd’hui, fort de sa nouvelle expertise, RD2 Conseil valorise la recherche menée en thèse CIFRE à travers :

  • La proposition d’une prestation de service pour les universités au titre de conseils / audits du dispositif de professionnalisation pour les jeunes docteurs ;
  • La proposition de prestations de service pour les universités au titre de l’accompagnement à l’emploi des jeunes docteurs.

 

Vous pouvez télécharger l’intégralité de la thèse de Fabien (attention – toute reproduction ou utilisation sans l’accord préalable et écrit de RD2 Conseil et Fabien Canolle est strictement interdite) sur le lien : [download id= »1764″] 

Articles connexes